Retour aux barquettes en plastique !

La Banque Alimentaire projette de revenir au conditionnement plastique à sa cuisine solidaire, ne pouvant plus assumer seule financièrement les barquettes compostables

 

20190308_CdP BAI 1

Voilà maintenant plus de trois ans que la Banque Alimentaire de l’Isère a mis en la cuisine « Trois Etoiles solidaire », une structure originale et toujours inédite en France.

À travers ce procédé, elle vise à récupérer les denrées précédemment jetées par la grande distribution pour les cuisiner et les redistribuer aux personnes en situation de grande précarité alimentaire.

Ainsi, depuis octobre 2015, plus de 150 kg de viande sont cuisinés chaque jour avec des légumes et autres accompagnements, soit près de 500 000 repas depuis le début.

Cette cuisine a pu être mise en place grâce à l'aide de collectivités territoriales telles que le Département de l'Isère ou la DDCS, mais aussi des sponsors et mécènes privés qui nous ont aidés financièrement.

Un emploi de chef cuisinier a été créé pour diriger cette cuisine. Ce chef est entouré d'une quarantaine de bénévoles et d'étudiants des écoles d’hôtellerie et restauration.

20190308_CdP BAI 2

Dans un souci de lutte contre le gaspillage alimentaire mais aussi de recyclage des déchets, la BAI a choisi de conditionner cette nourriture cuisinée dans des barquettes en cellulose, donc compostables. C'était un choix déterminé, unique dans l'agglomération grenobloise et dans la restauration collective. Cette option, ce choix a forcément un coût (+40 %/an), impossible à maintenir dans le cadre des finances de la BAI.

20190308_CdP BAI 3

Plusieurs fois, nous avons sollicité Grenoble Alpes Métropole pour une aide financière dans le cadre de leur vocation de lutte contre le gaspillage alimentaire et le recyclage des déchets sur son secteur d’intervention. Cet appel n’a, pour l’instant, pas été entendu.

Si la BAI ne bénéficie pas de ce coup de pouce, elle sera malheureusement contrainte de ne plus continuer ce conditionnement en barquettes cellulose pour retourner aux barquettes plastiques, un choix que nous jugeons contraire à nos valeurs et à la tendance actuelle.

Nous espérons que cette collectivité territoriale saura entendre cet appel et fera le nécessaire pour nous aider à continuer dans cette voie de lutte contre le gaspillage alimentaire, une des vocations des Banques Alimentaires.

Voir aussi

20190306FBIs.jpg

20190315F3s.jpg

20190316DLs.jpg

France Bleu Isère France 3 Auvergne-Rhône-Alpes Le Dauphiné Libéré

 

Ressources utiles