Les demandes d’aide en hausse de 16 % dans le département

Les demandes d’aide en hausse de 16 % dans le département
16/04/2017

article du Dauphiné Libéré

La Banque Alimentaire de l’Isère (BAI) a tenu, dernièrement, à la salle 150 de la galerie de l’Arlequin, à Grenoble, son assemblée générale ordinaire. L’occasion pour la structure départementale de faire le bilan de ses actions passées et d’évoquer ses projets à venir. « Plus de 2 millions de personnes en France ont recours à l’aide alimentaire via l’ensemble des Banques Alimentaire, de façon ponctuelle, régulière ou permanente. Pour la Banque Alimentaire de l’Isère, cette situation s’est traduit par une hausse de 16 % des demandes, amenant le total des bénéficiaires à 5 700 chaque semaine. Et rien ne permet de penser que ce contexte général difficile s’améliorera radicalement », a précisé, lors de la lecture du rapport moral, Christian Chédru, président de l’association.
La BAI fonctionne grâce au dévouement de ses 160 bénévoles et cinq salariés. Elle n’achète pas et ne vend pas de denrées alimentaires. Ces dernières proviennent à 45 % de la ramasse journalière dans l’ensemble du département. Près de 29 % de ses ressources alimentaires viennent du Fonds européen d’aide aux plus démunis. 12 % sont représentées par la collecte auprès du grand public. Enfin, 14 % proviennent de certaines entreprises agroalimentaires, des cuisines centralesde la Ville de Grenoble et du Département, ainsi que des échanges de denrées avec la Banque Alimentaire de la région Centre-Est.