Le mot du Président

Corps

Une année de transition, mais...

Suite au décès brutal de Christian Chédru, début février, la BAI a fonctionné en mode crise. Cette période s’est achevée par l’Assemblée Générale du 8 Juin et nous sommes revenus à un fonctionnement habituel.

J’ai proposé d’assurer la présidence de la BAI pour une année de transition, afin de gérer au mieux le quotidien, et de préparer une nouvelle équipe, qui vous accompagnera dès l’Assemblée Générale de 2023.

Je vous demande de tous participer à la constitution de cette nouvelle équipe, soit en vous engageant personnellement, soit en favorisant l’arrivée de nouvelles compétences, et surtout en en parlant autour de vous.

Mais

Il devient impossible de continuer nos activités dans un entrepôt devenu exigu. Depuis 26 ans l’accroissement est général : approvisionnement, distribution, bénéficiaires, bénévoles, salariés. Nous arrivons toujours à faire face, mais il y a danger à court terme. Dès la fin de ce mois de juin, une équipe se met au travail, pour définir nos besoins en analysant notre fonctionnement optimum et en déduisant les espaces de travail induits (voir cette page...).

Mais

La Fédération Française des Banques Alimentaires, en mai 2021, a refondu notre projet associatif. Elle a publié une nouvelle charte qui modifie un de nos fondements : la gratuité totale. Relisez BAI INFOS 59, où je concluais mon édito ainsi « La gratuité est au cœur de nos valeurs depuis 1984 et elle le restera ». Désormais nous pouvons acheter des denrées alimentaires pour les redistribuer. Il nous faut partager cette nouvelle orientation, en débattre et définir ce qu’on veut en faire.

Mais

Nous partageons avec la BA Drôme-Ardèche un camion cuisine. Pour notre part, nous ne sommes pas prêts dans la maîtrise de son utilisation. Aussi dans les prochaines semaines un groupe de travail sera chargé de redéfinir le projet afin d’arrêter les grandes orientations et une feuille de route pour son utilisation partagée avec la BA26.

Mais

Les deux dernières années ont mis à mal notre vie associative, en nous interdisant les moments de rencontre. Nous allons tout faire pour revenir à un fonctionnement favorisant la convivialité : repas annuel, collecte, et une journée rencontre des bénévoles au printemps, avec des temps d’échanges.

Alors transition, sans laisser de côté des dossiers essentiels, qui pourraient compromettre le bon fonctionnement futur.

Je souhaite un bon repos à tous ceux qui vont s’évader cet été, pour mieux s’investir à leur retour.

Bernard Perry

Président de la Banque Alimentaire de l’Isère