Le mot du Bureau de la BAI

Corps

Émotion, résilience et perspectives pour la BAI

Depuis son arrivée à la BAI en 2016, suite à son élection comme président et jusque peu après notre collecte de novembre, c’est Christian Chédru qui se chargeait de cet éditorial. Pour cette fois, le Bureau de l’association, réuni en équipe soudée prend le relais.

Christian portait intensément nos valeurs et était le promoteur infatigable de notre projet associatif. Avec sa détermination sans faille, il avait toujours des idées à revendre et de nouveaux projets innovants en tête. Prévention santé, cuisine/atelier de transformation avec 3 étoiles solidaires, intégration des jeunes..., aucun sujet de lutte contre l'exclusion ne lui était étranger.

Le dernier en date, qu’il avait porté intensément, concernait le camion atelier/cuisine. Malgré des fortes difficultés induites, la BAI a décidé de maintenir ce projet. Nous avons inauguré ce véhicule, avec tous les partenaires, le 9 février dernier, un hommage à Christian en présence de ses proches. La mise en route en a été différée, mais des animations sont d’ores et déjà prévues pendant les vacances scolaires de printemps.

Christian avait souhaité arrêter, ne pas renouveler son mandat d’administrateur de la BAI après six années et deux mandats bien remplis et souhaitait se retirer « en douceur » de la gouvernance. Il souhaitait toutefois garder quelques dossiers qui lui étaient chers, toujours avec le souci de la pérennité du fonctionnement de la BAI. Le destin en a voulu autrement et sa disparition soudaine, au-delà de l’immense tristesse provoquée, a entrainé une crise que nous n’avions pas anticipée. En clair, nous n’avions pas envisagé une succession aussi rapide...

Après deux mois difficiles, la Bureau de la BAI, réuni de nombreuses fois autour de Francis Gaspard, son vice-président, a continué à maintenir les actions de l’association, le plus sereinement possible. Des décisions ont été prises quant à la gouvernance, de nouvelles personnes ont pris des responsabilités et nous devrions arriver à une certaine stabilité.

L’Assemblée Générale, initialement prévue en avril a été reportée en juin. Lors du dernier CA du 30 mars 2022, les administrateurs ont accepté la proposition de Bernard Perry, ancien président pour « reprendre du service » temporairement et assurer la continuité pendant la prochaine année.

La BAI continue donc ses actions, avec l’aide de ses bénévoles et salariés. Ces dernières semaines, outre l’inauguration du camion atelier cuisine, nous avons organisé une journée dédiée à nos associations partenaires. Un franc succès mettant en avant la demande réelle d’échange. Une opération d’aide au peuple ukrainien a été organisée avec les autres Banques Alimentaires régionales. Nous avons participé à une émission sur France 3 Alpes, consacrée au pouvoir d’achat. Mécènes et collectivités locales sont toujours à nos côtés, nous aidant financièrement ou grâce à des dons de denrées. Le nombre de bénévoles se maintient, la cuisine Trois Étoiles Solidaires vient de fêter son 1.000.000ème repas et nos finances se portent bien ! Un point faible toutefois, avec la baisse d’apport de produits frais (forte baisse fruits/ légumes et quasi disparition de la viande) et l’arrêt momentané, espérons-le, de la ramasse à Carrefour Échirolles. Face à ce constat, nous avons sollicité le Département pour renouveler la convention (avec les agriculteurs locaux), ceci afin de combler ces pertes et de toujours pouvoir fournir des denrées équilibrées et de qualité aux bénéficiaires de nos associations et CCAS partenaires, toujours plus nombreux.

Pour 2022, des perspectives se dégagent déjà. Des orientations, prévues pour l’année en cours, seront prises en charge par le Bureau, aidé dans cette tâche par l’équipe des salariés. Elles seront présentées lors de l’AG du 8 juin prochain où nous comptons sur votre présence.

Nous comptons sur chacun d’entre vous pour assurer la pérennité de la BAI.

La Bureau de la BAI