Vous êtes toujours aussi généreux

Vous êtes toujours aussi généreux
28/11/2013

article du Dauphiné Libéré

Bernard Perry, le président de la Banque Alimentaire de l’Isère, a annoncé hier le lancement de la collecte annuelle de l’association, en présence de Yannick Belle, président de la Tag, et Brigitte Thoureau, directeur territorial de GrDF Isère, partenaires de l’opération.

Le comédien Serge Papagalli était également présent en tant que parrain de la collecte 2013.

 

Ces vendredi 29 et samedi 30 novembre, plus de 3 000 bénévoles en gilets orange seront aux portes et aux caisses de 128 moyennes et grandes surfaces de l’Isère afin de récolter les dons. “Une petite part de vos courses peut sauver une famille”, indique le slogan de cette nouvelle campagne.
Et pour cause, en Isère, 30 000 personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté et ont des difficultés à se nourrir. « Cette année, le nombre de bénéficiaires augmente de 10% environ, alors que le niveau d’approvisionnement est moins bon », explique Bernard Perry. « Nous comptons donc beaucoup sur les dons. L’objectif est de récolter 240 tonnes de nourriture pour assurer une distribution égale aux années précédentes », poursuit-il. Les produits non périssables sont ensuite répartis sur tout le département par l’intermédiaire de 74 associations et CCAS qui assurent l’aide alimentaire de 4 000 à 4 500 personnes chaque année.
« Nous sommes confiants », précise le président de la Banque Alimentaire de l’Isère. La collecte a beaucoup augmenté ces dernières années. En 2006, 90 tonnes avaient été récoltées, contre 195 en 2011 et 2012. Cette année, en plus des conserves de légumes, poissons, café et autres denrées non périssables, les litres de lait seront particulièrement appréciés. « Tout est mis en place pour que la collecte se passe bien : le nombre de bénévoles est suffisant, la communication s’amplifie d’année en année et la forme du don est appréciée par le public, ce qui explique peut-être une générosité croissante », souligne M. Perry.
La Banque Alimentaire compte aussi sur les produits récupérés au cours de l’année lors des ramassages dans les grandes surfaces (416 tonnes environ en 2012) et les dons de l’Union européenne. Les quantités récoltées via ces deux types d’acteurs sont néanmoins en baisse. En ce qui concerne les supermarchés, cela s’explique par « une gestion plus serrée ».
En revanche, les dons de produits non commercialisés provenant des producteurs et industriels agroalimentaires sont en hausse. La collecte nationale 2013 reflètera si la générosité des consommateurs est elle aussi à la hausse, ou, du moins, se maintient.