Les élus inaugurent un Trois étoiles solidaires

Les élus inaugurent un Trois étoiles solidaires
31/01/2016

article du Dauphiné Libéré

Il n’a que des vertus le Trois étoiles solidaires de la Banque Alimentaire de l’Isère (BAI). Chaque collectivité peut s’y reconnaître. D’ailleurs, le projet reçoit le soutien du Département, de la Métro, de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), de la Ville de Grenoble, de l’État… Chaque entité était représentée hier pour l’inauguration d’une cuisine en activité depuis octobre 2015. Quand la BAI s’est mise à collecter de la viande pendant sa ramasse habituelle et à la transformer. La BAI a alors créé sa propre restauration collective dans la cuisine du collège Sangnier qui lui a fait de la place.
Depuis octobre, cinq tonnes de viande ont été sauvées des poubelles, transformées en un plat sain puis distribuées à des personnes dans le besoin. Et tout cela grâce à la régularité des bénévoles et la participation d’apprentis cuisiniers. « On devient un restaurant d’application et on fait travailler des jeunes et des moins jeunes », relève Christian Chédru, qui oeuvre en cuisine et qui a mis son expertise dans l’élaboration technique du projet.
Une solidarité organisée, une lutte constructive contre le gaspillage, une formation pour des personnes intéressées, du lien intergénérationnel… à cette liste de qualités, le président du Département Jean-Pierre Barbier a ajouté les bienfaits de ces repas mitonnés pour la santé et la lutte contre l’obésité. « Ce projet est exemplaire », a résumé Jacques Bailet, président de la fédération française des Banques Alimentaires. Il y a déjà des candidats pour reproduire ce qui se passe ici. »
Eh oui ! Car en plus d’être « exemplaire », le Trois étoiles solidaires de la BAI est innovant et peut-être même précurseur.