La Banque Alimentaire a besoin de bénévoles pour sa collecte

La Banque Alimentaire a besoin de bénévoles pour sa collecte
24/11/2017

article du Dauphiné Libéré

Lentilles, petits pois, plats cuisinés, poissons en conserve, petit-déjeuner et pâtes, voici la liste des aliments nécessaires cette année pour la Banque Aimentaire (BA), dont les 3 000 bénévoles en gilet orange vous attendront, ce week-end, à la sortie de 138 supermarchés de notre région.
« Si la “ramasse” nous permet de collecter des produits alimentaires frais, en provenance de grandes surfaces de tout le département, les produits secs, eux, ne sont collecter qu’une fois par an, lors de notre grande collecte annuelle, où nous sollicitons cette fois les particuliers. Et c’est dans ce stock, que 90 associations iséroises solidaires, dont 25 CCAS, viendront piocher pendant tout le reste de l’année », explique Christian Chédru, le président de la BA de l’Isère. On comprend bien dès lors, pourquoi cet événement annuel est primordial pour aider les 5 700 bénéficiaires isérois qui passent chaque semaine par ces réseaux d’aide pour pouvoir manger. Une réalité qui, malheureusement, ne cesse d’augmenter, insiste le président.
« Neuf millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté en France et on en compte 12 % rien qu’en Isère ! », poursuit-il en alignant des chiffres qui font froid dans le dos. Des publics comme les retraités ou les étudiants font désormais partie de ces tableaux de statistiques. L’équilibre nutritionnel, devient donc un enjeu supplémentaire de la BA qui s’est fixée comme objectif d’atteindre les 6 kilos de produits alimentaires à distribuer à chaque bénéficiaire.
Sur le département, la collecte du week-end aura lieu dans 138 magasins, contre 130 l’an passé, où la collecte avait rapporté 200 tonnes de denrées, soit 4 millions de repas.
Nathalie BELLON