articles du Dauphiné Libéré du 29 novembre

articles du Dauphiné Libéré du 29 novembre
29/11/2014

Hier, c’était l’effervescence dans les locaux de la Banque Alimentaire de l’Isère à Sassenage. Une multitude de bénévoles, en gilets orange (offerts par GRDF) triait les denrées fraîchement rentrées. Il s’agissait des premiers dons reçus lors de la collecte. La Banque Alimentaire ne demande pas d’argent. Tout au long de l’année, les bénévoles font la “ramasse” : ils passent dans les supermarchés pour récupérer les invendus. La banque reçoit également des dons de l’Europe. Et pour compléter les paniers destinés aux démunis – distribués par le biais d’associations – elle organise tous les ans, le dernier week-end de novembre, une collecte. Des bénévoles – quelque 3 000 – proposent aux clients des supermarchés de donner des denrées alimentaires.
« Nous distribuons 240 000 colis de 5 kg. La collecte représente un de ces cinq kilos », indique Bernard Perry, président de la Banque Alimentaire de l’Isère. « Le but de la collecte est de faire entrer des denrées alimentaires
complémentaires de celles reçues par ailleurs, soit des conserves de légumes, de poissons, confitures, lait, café... »
Hier, Eric Piolle, maire de Grenoble, Christophe Ferrari, président de la Métro,sont venus,en tant que nouveaux élus, visiter les locaux, promettant d’aider l’association dans sa quête de nouveaux magasins partenaires. Michel Destot, député, et Serge Papagalli, parrain de la collecte, se sont joints à eux. Tous ont soutenu l’opération.
La collecte se poursuit encore aujourd’hui toute la journée dans les supermarchés de l’Isère.