« On sent une prise de conscience globale sur le gaspillage alimentaire »

« On sent une prise de conscience globale sur le gaspillage alimentaire »
04/07/2018

article du Dauphiné Libéré

En marge de la 4e édition des concerts Solidarity, organisés par l’association éponyme, sa cofondatrice Christina Dupont nous a accordé quelques minutes. Avec son mari Frédéric, ils réunissent depuis 2015 musiciens amateurs et professionnels pour un concert caritatif au profit du projet “3 étoiles solidaires” de la Banque Alimentaire de l’Isère. Un projet qui lutte contre le gaspillage alimentaire et la précarité, et qui ne s’essouffle pas, au contraire. « Je suis archiconvaincue qu’il y a une vraie prise de conscience de la société » exprime Christina Dupont. Même constat pour Christian Chedru, directeur départemental de la Banque Alimentaire : « À tous les niveaux, on sent que la précarité et le gaspillage alimentaire touchent toutes les populations et que les actes citoyens sont de plus en plus nombreux ».
Dans cette lutte quotidienne, le rôle de la communication est « primordial » pour Christian Chedru, qui souligne « l’importance d’événements comme les concerts Solidarity ». « Qu’il s’agisse des spectateurs ou des musiciens, ce sont des personnes engagées. Et ce qui est notable, c’est qu’on trouve beaucoup de jeunes qui vont faire cette démarche citoyenne ». Pour Christina Dupont, « il faut que la sensibilisation commence tout petit ». Comme pour les concerts, où les enfants d’écoles élémentaires et primaires sont impliqués. « Pour eux, ce n’est pas comme un exercice ou devoir, et donc ils sont fiers d’eux et motivent leurs parents. Ils ont ce côté naïf de l’enfance où ils aident sans arrière-pensées ».
Et si Christian Chedru pense qu’il « reste tout à faire puisque les engagements faits ne le sont pas dans le temps », la cofondatrice de Solidarity y voit, elle, « un point fort absolu. Tant qu’on arrivera à innover, les actions seront pérennes ».
Hugo FRANCES